ROOTS
ROOTS November 7 to December 14, 2021 Paris Il sito web personale +33(0)6 3000 56 63

Moufida Boumari, Danisa Glusevic, Aima Martin, Lieve Ophalvens, Serenella Sossi, Nina Stopar, Alissa Thor, Debra Trafton, Astrid Charlotte Wintgens, Christiane Tureczek

ROOTS

November 7 to December 14, 2021 

75006 – PARIS, 15 rue Saint Bernard. 11ème arrondissement

  • 20200703_160558-1
  • 20200703_160727
  • Option 3, Chapters 3,4,5,7
  • Moufida_Bouamari_Tabzimt_photographie_tirage_sur_papier_Hahnemüle_Baryta_315g_plexicollée_avec_châssis_affleurant_noir_5_éd._2020
  • Moufida_Bouamari_Targuit_photographie_tirage_sur_papier_Hahnemüle_Baryta_315g_plexicollée_avec_châssis_affleurant_noir_2_éd._2020
  • Moufida_Bouamari_Tsha_Tsha_photographie_tirage_sur_papier_Hahnemüle_Baryta_315g_plexicollée_avec_châssis_affleurant_noir_2_éd._2020
  • Moufida_Bouamari_Yemma_photographie_tirage_sur_papier_Hahnemüle_Baryta_315g_plexicollée_avec_châssis_affleurant_noir_2_éd._2020
  • 25- Aima MARTIN TRANSITION-
  • Roots Vernissage-2021 47
  • Serenella SOSSI Nubi rosa olio su tela, 40 x 40 cm, 2020
  • Serenella SOSSI Nuvola in rosa olio su tela, 40 x 40 cm, 2020
  • Alissa_THOR_Nunca_màs_huile_sur_toile_27x22 cm_2020
  • Lilith_huile_sur_toile_116x89cm_2020
  • Debra TRAFTON Lady Muse – Pink Passion Amist Sweet Dreams original acrylic:palette knife, 60,96 x 60,96 cm
  • Debra TRAFTON Red Rhapsody acrylic:palette knife on canvas, 60.96 cm x 60.96 cm
  • Christiane_Tureczek_Hagazussa_II_Patinated_bronze_on_wooden_pilar_40x40x130_cm_4600euros_
  • Christiane_Tureczek_TURTELTAUBEN, Bronzo su Plexiglass, 35x35x50cm, Euro 3'333
  • Astrid Wintgens Red Passion Lago Maggiore, photography on paper mixed media, 30 x 22 cm, 2019
  • Astrid Wintgens My Tree - My Roots, photography behind acrylic, 60 x 100 cm, 2019
  • Astrid Wintgens Passion Lago Maggiore, photography on paper, mixed media, 22 x 22 cm, 2019
  • Roots Vernissage-2021 96
  • Astrid_Charlotte_Wintgens_Présence_acrylique_photo_collage_30x40cm_2019_1050_euros
  • Astrid_Charlotte_Wintgens_Vision_Photo_collage_40x35cm2019_1050_euros
  • Roots Vernissage-2021 2

ROOTS

Admettre que les racines de l’art plongent dans un terreau magique, c’est peut-être s’ouvrir un chemin vers les prestiges de la fleur, ses enchantements, ses sortilèges. Dans l’ouvrage Images pour un jardin sans murs, fruit de la collaboration amicale de l’écrivain-poète Maurice Genevoix et de l’artiste Maurice de Vlaminck nous trouvons un intéressant rapprochement entre littérature, poésie et art.

L’exposition : Dernière exposition d’une année difficile pour le monde et pour l’art en particulier, Roots a le but de retourner le regard vers ce qui est plus intime, nos racines : visages, arbres, villes d’origine, légendes ou autres symboles ancestraux de la vie qui constituent le focus de l’exploration artistique contemporaine.

Les racines sont le centre de l’exposition ROOTS qui se tiendra à Paris, du 8 au 14 décembre 2021 à la Monteoliveto Gallery Ephémère, 15 rue Saint Bernard, Paris 11ème, dans le cadre du Projet Monteoliveto Gallery/Villes d’Europe avec le commissariat de MGParis/Gilbert Ciervo.

Le but : présenter les œuvres d’artistes des horizons les plus disparates, interpellés par le thème et qui ont réalisé, chacun au travers de leur propre recherche artistique et sur des médias différents, des œuvres en quelque sorte liées aux propres racines historiques, personnelles ou artistiques.

Les artistes : Moufida Bouamari (Algérie), Danisa Glusevic (Chili), Aima Martin (Espagne), Lieve Ophalvens (Belgique), Serenella Sossi (Italie/France), Nina Stopar (Slovénie), Alissa Thor (France), Debra Trafton (USA), Astrid Charlotte Wintgens (Allemagne), Christiane Tureczek (Suisse)

Une exposition sous le signe d’un retour à l’essentiel, dans l’espoir de retrouver ce “terreau magique” de Genevoix, une vie sociale et artistique débordante d’enthousiasme et, comme le dit Pablo Neruda dans ses Cahiers de Tenuco “Dénuder ses racines. Dans la terre puissante et les livrer au sol. Et quand, autour de nous, tout sera bien plus vaste, Ouvrir grand nos ailes et nous mettre à voler.”

 

Moufida Bouamari (Algérie)

ROOTS, Vivre son appartenance à plusieur cultures comme un bien fait, quels que soient les chemins pris.Le désir de modernité est un moteur dont nul homme ne saurait se passer. Il y a un équilibre à trouver entre l’enseignement hérité du passé et la recherche de nouveaux chemins. C’est en me voulant moderne que je reste le mieux fidèle à mon passé. Usez avec générosité du paradoxe dont il est au cœur de la sagesse de mes racines. La contradiction est notre noyau à nous tous, comme elle est le noyau des civilisations, des cultures. Vivre son appartenance à plusieurs cultures comme un bienfait où elles s’embrassent fraternellement quels que soient les chemins pris. La puissance d’expression de l’image qui est l’élément fondamental de toute production iconique, l’émotion qu’elle procure, les multiples messages qu’elle véhicule, la transformation qu’elle opère sur le monde, ont sur elle une fascination qui la pousse inévitablement à percer ce monde magique à en connaitre et utiliser le langage.

Danisa Glusevic (Chili)

La connexion entre les peuples et le voyage et le transit à travers l’Histoire et à travers le monde sont les origines de nos Racines. Nous vivons tous à travers les temps avec nos pensées, le passé et le présent voyagent toujours ensemble et sont toujours en mouvement. Les images changent, autour de l’espace et de nos expériences personnelles, les Racines sont immuables, éternelles, constamment et perpétuellement. Les œuvres en exposition, certaines à l’huile, d’autres sur papier racontent les Rencontres, les Traversées, Les Migrations, les Voyages. Ses images sont un processus de découverte grâce à des fragments d’images de paysages où la texture et l’élément graphique représentent les origines de l’Univers et des cultures, pour représenter une approche visuelle et exprimer le son de ce monde. La couleur y est travaillée en contraste avec l’atmosphère, l’eau ou l’élément fluide ; le reste est intégré de plusieurs manières, pour exprimer matière et fluidité.

Aima Martin (Espagne)

Dans l’œuvre unique TRANSITION, créée en 2018, Aima Martin met à l’honneur les valeurs humaines et parle des racines de son pays où certaines personnes manquent même de nourriture. Garder de fausses apparences avec les smartphones Apple, continuer à croire que la force de gravité de Newton est la seule et que le Péché Original de Ève est celui des femmes, c’est ce que la société nous impose. TRANSITION, veut que nous bougions et que nous avancions vers une nouvelle connaissance. Cette œuvre représente d’autre part le numéro 25 de la Tombola napolitaine, Noël. Avancer vers une nouvelle connaissance, comme à Noël nous célébrons la naissance de Jésus c’est la chance de célébrer la TRANSITION vers une nouvelle voie de la connaissance

Lieve Ophalvens (Belgique)

Mes racines sont en Belgique. Je me sens très influencée par son climat. En été, quand le soleil brille, quand il fait chaud, avec beaucoup de lumière, je réalise des peintures très colorées. En hiver, quand il fait froid et il gèle, les couleurs de mes peintures se chargent de blanc, de gris et de noir, comme le ciel et l’atmosphère qui m’entourent. On peut donc toujours reconnaitre l’effet de mes racines dans mes œuvres. Les œuvres en exposition expriment bien cette recherche de la couleur et des racines. Les peintures proposées où la figure est démontée pour la reconstruire en créant des lignes et des couches superposées, parfois en style POP représentent des personnages croqués sur le vif, une famille, une réfugiée, un vieillard mystérieux, et invitent parfois à regarder en arrière pour percevoir des fenêtres cassées symbole des guerres, avec différents médias, l’huile, l’acrylique, les pastels, le dessin.

Serenella Sossi (Italie/France)

Mes racines sont la mer. La mer, origine de la vie, me fascine, m’enveloppe, me nourrit. Sujet de mes nombreuses réalisations aussi bien picturales que sculpturales. Recherches de nouvelles techniques, élaborations, transpositions, qui s’inspirent non seulement d’images, mais aussi de lectures ou de réminiscences mythologiques, comme dans le cas de ma série de peintures sur “Calypso”. Personnage mystérieux, complexe, dans lequel je m’identifie peut-être à certains égards. Comme le dit Pietro Citati dans sa relecture de l’Odyssée : ” Le centre de la mer est un lieu d’harmonie (…)  Calypso y vit seule. Si elle vit si terriblement seule, c’est parce qu’elle se trouve dans le nombril de la mer et de là elle gouverne, cachée, au cœur de la mer et des choses. L’apparence de Calypso est charmante. Elle nous apparaît pour la dernière fois, avec un manteau brillant et fin, une bande d’or, un voile sur la tête. Quelle discrétion, à tout instant, dans son art de se comporter. Et pourtant Ulysse dit que Calypso est une ‘déesse terrible’. Peut-être est-elle terrible pour son antiquité, ou pour la solitude qui remplit son âme, ou pour la science du centre, la plus mystérieuse de toutes ».

Nina Stopar (Slovénie)

Alissa Thor (France)

«Pour essayer de comprendre les hommes il faut creuser jusqu’aux racines. Et il ne suffit pas de pousser le temps d’un coup d’épaule pour lui donner des airs avantageux : il faut le creuser dans ses fissures et lui faire rendre le pus » (Les âmes grises, Philippe Claudel).

Les racines évoquent l’origine, l’archaïque, la pulsion bestiale ou issue du monde « naturel » dont l’homme, tout au long de sa vie,  ne peut totalement se défaire. Quelque chose de cette idée est conservée dans l’expression anglaise que nous employons lorsque nous partons « à l’aventure » : c’est roots ! Mes tableaux tournent autour de ce thème depuis longtemps soit qu’ils évoquent une origine violente (Eclipse, l’Avortée par exemple ) soit qu’il réincarne le mythe (le Juif errant, Lilith). Mais c’est aussi la peinture en elle-même que je tord pour essayer de la faire remonter à ses propres principes et  qu’apparaisse quelque chose du matériau brut.

Alissa Thor

Debra Trafton (USA)

J’aime créer des peintures qui capturent la splendeur architecturale des villes appréciées dans le monde entier. Mon style de peinture vise à transmettre la véritable splendeur de l’architecture monumentale. Je mets en évidence certains détails en pleine résolution en laissant les autres se fondre dans une atmosphère impressionniste. La lumière joue un rôle vital dans mes compositions et crée une luminosité contrastée qui imprègne mon art de drame et de dimensionnalité. Trafton utilise l’acrylique, l’aquarelle et la feuille d’or pour réaliser des œuvres délicates qui capturent le regard et réinterprètent avec grande émotion des lieux incontournables de la ville de Paris.

Christiane Tureczek (Suisse)

« Mes racines m’ont accompagnée dans mes voyages à travers différents pays, différentes cultures et rencontres personnelles. Leur lymphe nourrit l’esprit des artistes et me permet de me développer en permanence dans des directions différentes.»

Les racines de Christiane Tureczek sont en Autriche ; transférée par la suite en Grèce, puis implantée au Tessin, au sud de la Suisse – elle emporte ses racines avec  elle, partout où elle va, dans sa vie artistique et personnelle.

Ses créations en bronze épousent les formes d’éléments que l’on peut trouver dans la vie de tous les jours qui lui parlent d’une façon péculière. Ses racines se transforment en sculptures – en bois, en bronze, en techniques mixtes, élaborées avec l’énergie du feu –  pour être lues comme un tableau d’honneur en faveur des personnes actuelles et passées en difficulté existentielle, évoquer des émotions originales et des réflexions profondes, ou simplement nourrir une sensation intime de joie et de paix intérieure. Dans ses œuvres grand format comme le «monument des sorcières», «memento mundi» ou «cyclo di vita», ses racines deviennent  des installations paysagères de grande dimensios présentant des thèmes liés à la torture et à la dignité humaine, aux dégats à l’environnement, à la pénurie d’eau et aux questions de la vie en général. Les racines de l’œuvre de Christiane Tureczek se nourissent de la nature sauvage de la mer,  de la puissance clairsemée des montagnes et de la viscosité dynamique des sols sableux le long des rivières et des tourbières. Représentant des personnalités, elles ont dû passer par le feu, la pression, la sécheresse et les temps de flottaison. Elles racontent leurs expériences à l’artiste qui leur restitue leur dignité personnelle, et les installe dans des moments de doute, de prise de décision, de rencontres enrichissantes.  Les racines-sculptures de Christiane Tureczek nous parlent, elles nous interrogent, nous stimulent dans les moments décisionnels de notre vie.

Astrid Charlotte Wintgens (Allemagne)

L’arbre en tant que symbole ancestral de la vie par excellence est au centre de l’exploration artistique de cette série d’œuvres composée de photographies, de dessins, de peintures, de techniques mixtes et de collages. Les racines (passé), la pousse (présent), les branches (futur) et l’auto-guérison de l’écorce blessée grâce à la résine font partie du processus de création dans un langage de formes minimalistes. Tant par le collage qu’à l’aide des techniques d’impression traditionnelles des tissus sur un fragment d’écorce, le modelage expérimental ramène toujours aux origines, les racines, ainsi qu’à l’enveloppe extérieure, l’écorce. Des fragments d’écorce forment le cadre de techniques de collage expérimentales sur lesquelles le visage humain en tant que structure aux lignes comprimées – portrait ouvert d’une jeune femme – conduit dans des variations toujours récurrentes à un monologue intérieur aux traits autobiographiques. La marge d’interprétation de l’écorce en tant que peau protectrice, enveloppe, peau vivante, vulnérabilité, etc. reflète nos propres états d’âme.

For more information, please contact the gallery: +33 (0)6 30005663 /+33 (0)6 43705843 or  info@monteolivetogallery.com

 Selected Works


 

  • Roots Vernissage-2021 206
  • Roots Vernissage-2021 14
  • Roots Vernissage-2021 185
  • Roots Vernissage-2021 76
  • Roots Vernissage-2021 2
  • Roots Vernissage-2021 96
  • Roots Vernissage-2021 175
  • Roots Vernissage-2021 43
  • Roots Vernissage-2021 47
  • Roots Vernissage-2021 62
  • Roots Vernissage-2021 87
  • Roots Vernissage-2021 105
  • Roots Vernissage-2021 125
  • Roots Vernissage-2021 194
  • Roots Vernissage-2021 9
  • Roots Vernissage-2021 23
  • Roots Vernissage-2021 45
  • Roots Vernissage-2021 107
  • Roots Vernissage-2021 109
  • Roots Vernissage-2021 160