news


DISCOVER OUR ARTISTS AT SM’ART

The evolution of the sanitary situation, the lack of visibility on the reopening of institutions, hotels and restaurants, borders, administrative closures in France cause too much uncertainty. After various consultations with the City of Aix-en-Provence and all the partners, the postponement of,   LeSmart Aix
Art Fair was approved, deeming preferable the conditions of appeasement and feasibility on the dates selected from 17 to June 21, 2021, for the full success of this event. Despite the unprecedented period,  Monteoliveto Gallery
remains confident in the future, mobilized with the di Smart team to maintain the dynamism and enthusiasm necessary to exhibit soon in this emblematic place of meetings with collectors, art lovers and people interested to discover artists and galleries.

Inger D. OLSEN (Danemark)

Inger Dorothea Olsen vit et travaille au Danemark, sur le lac Esrum, où ses toiles s’inspirent des changements de lumière et des reflets dans l’eau.Dans ses peintures elle essaie toujours de faire pénétrer la lumière, qu’il s’agisse de toiles abstraites ou de représentations de la nature qui sont souvent melées. Olsen peint principalement à l’huile mais aussi à l’aquarelle et expose d avec succès, depuis plusieurs années, avec Monteoliveto Gallery.

Kerstin KAGER (Autriche)

Kerstin Kager est née à Graz en Autriche en 1966. Elle a étudié le français et l’allemand dans sa ville natale et est thérapeute de peinture et de design.Son approche intensive des couleurs et son amour pour l’art se sont développés très tôt. Le secret des couleurs, des formes et des jeux d’ombres exerce une énorme fascination sur l’artiste. Croquis de voyages, de rencontres et de nature trouvent leur réalisation en studio. La peinture àl’huile est au centre de son travail.Les motifs sont des paysages, des personnes et des animaux que l’artiste autrichienne peint en couleurs ou même en noir et blanc.Depuis 1997, Kerstin Kager a présenté ses nombreux travaux dans diverses expositions en Autriche et en France. Elle vit et travaille actuellement à Wels en Haute-Autriche. Nouvelle artiste de la galerie elle sera présente aux prochains salons à Paris, Lausanne et Aix en Provence. L’artiste participe aussi à la 2ème édition de MadforNaples.

Eric BLANC (France)

“À Fleur d’Ailes”
Fasciné par le rôle de la femme dans la société et son évolution à travers les époques, j’ai voulu à travers ce projet, rendre hommage à la femme d’aujourdhui: la Femme Libre.
À la fois douce et forte, sensible et engagée, “À fleur d’Ailes”, témoigne de l’épanouissement accompli des femmes d’aujourd’hui.

Antonia BUFI (Italie)

1983 résidant à Molfetta (Pouilles), amoureuse de la Pop Art et de la peinture photographique son parcours au début essentiellement graphique se met successivement en jeu avec le figuratif, puis elle expérimente la photographie avec l’acrylique, l’aquarelle, l’huile sur divers supports, et seprésente en 2013 comme performer. Diverses expositions et concours, ateliers d’art dans les écoles publiques et privées. Bufi enseigne aussi les techniques de peinture à l’Université du troisième âge de Bisceglie.

Jenifer Carey (British)

With each new oeuvre I rediscover the joy of beauty and creation. Matisse, who has been a major influence in my work, said that a great modern conquest has been the secret of expression through colour. It is precisely this secret that I use with oils, combining my intuition, quick strokes and my transgression of the limits of drawing to achieve expressivity in my painting.

Eloise DE SUSANNE (France) 

A 17 ans, Eloïse part découvrir l’Australie où elle découvre la terre et l’histoire d’un peuple mystérieux.
De retour en France, elle se consacre à ses études à l’école des Beaux-arts de Gennevilliers et se lance dans la peinture spontanément, et après unan à l’école des Beaux Art de Grenoble, elle retourne dans l’explosion artistique des squats parisiens et dans un univers de rencontres, concerts, happening, expositions et performances, elle perfectionne son dessin. Un voyage à  la Réunion, encore diversité de cultures qui se traduisent picturalement par une réalité imaginaire, construisant un monde onirique. Aujourd’hui à l ‘atelier  collectif 100 à Paris, elle continue sa recherche picturale entre mouvement, spontanéité, fougue et dessin de précision.

Roger DE TANIOS (Liban)

1965, nationalité libanaise et française, conseiller juridique international spécialisé dans les investissements, une maîtrise en droit des affaires internationales à l’ Université de Paris. Mon “Aychak Man” a le but de représenter le coté traditionnel de l’homme libanais et du Moyen-Orient, le “Macho Man et ses vues stéréotypées. Pour signaler  la dualité dans la personnalité de mon héros, j’ai du choisir le mot anglais “Man”. Ironie dusort, l’homme oriental semble moderne et branché de l’extérieur, alors qu’en fait il est étroit d’esprit et cache derrière une apparente “modernité” les liens qui le rattachent à la tradition.

Fabrizio FONTANA  (Italie)

Artiste émergent de la région du Salento (Italie du Sud), suit un parcours artistique où le jeu est « roi ». Et l’ironie aussi. Son chemin irrévérencieux est fondé sur le jeu, sur la réutilisation des objets appartenant à la sphère ludique et sur le contraste entre l’élément ludique et un quotidien souvent dur et difficile à gérer. Après son FONTproject où il a réinterprété les lettres de l’alphabet jusqu’à en réaliser une abstraction de sa valeur phonétique, Fabrizio Fontana propose un nouveau projet au titre FdM, qui se relie aux Fleurs du Mal de Baudelaire où il s’attache à « jouer » une fois encore avec les mots : des phrases tirées des œuvres du poète célèbre français qu’il interprète avec son regard caractéristique en revenant sur sont thème préféré, le Jeu avec l’une de ses œuvres au titre : Le Temps est un joueur avide qui gagne sans tricher.

Gianmaria GIANNETTI (Italie)

Né à Milan en 1974, Gianmaria Giannetti vit et travaille entre Bari et Finale Ligure. Diplômé en philosophie esthétique, ses mondes imaginaires et ses univers en deux dimensions viennent directement de son esprit singulier. Artiste expérimental, il utilise un mélange très personnel de plusieurs langages et de nouveaux médias, pour représenter des univers parallèles, des « fuites » alternatives à la logique normale des choses. Symboles etsignes, une nouvelle rigueur ironique et sans limites comme dans un rêve d’un enfant, qui rappelle Michel Basquiat. L’œuvre d’art classique est reprise et citée, copiée ou même imitée, une critique satyrique de l’art et souligne ses mécanismes grotesques.

Maribel MATTHEWS (Gibraltar)

Gibraltarian artist has been a prominent figure in Gibraltar’s local art scene for many years, driven by passion for painting and inspired by the beauty of nature, the great architecture it encompasses and the versatility of man. Maribel has come a long way and both local and international press have recognised her work and achievements as an artist. On show paintings on climate change expressing the disastrous effects of our actions on our beautiful world, to inspire concern in others. Painting is for her a passion and has become a necessity.

Lieve OPHALVENS (Belgique)

est une peintre, belge avec des origines brésiliennes. Cette double culture est visible dans tous les aspects de son art.  Ses créations oniriques déstructurent et restructurent à sa façon l’anatomie féminine. Ce qui de prime abord peut sembler un univers compliqué et parfois sombre, révèle, peu à peu, un monde coloré aux formes rondes et joyeuses. Ses tableaux hésitent entre l’abstrait et le figuratif et nous donnent cette impression devoyager dans un monde rêvé.Son art desire etre une petite particule positive dans la vaste négativité du monde. Les yeux sont des miroirs de l’âme.Les bouches sont des sources d’émotions. Les yeux et les bouches sont donc toujours peints en gros plan.Des peintures qui sont fougue et virulence de la couleur et alternent avec le regard mystérieux les personnages féminins, étudiés pour en déstructurer la forme et la réinventer. Récemment, elle travaillé sur des portraits en peinture à l’huile, aux yeux souvent rapprochés pour maximiser les sentiments des personnages.

Serenella SOSSI (Italie/France)

Originaire de Imperia (Italie), diplômée de l’école d’art de Gênes, après une longue période à Turin, vit à Nice où elle a affiné son style personnel, recherche constante de la verticalité, reflet d’un voyage intérieur personnel, philosophique et spirituel. Ses peintures raréfiées eflètent un désir de sortir du quotidien, invitation à la contemplation d’espaces infinis par lesquels se laisser capturer à la recherche de sérénité et d’harmonie, pour exorciser l’insécurité et l’anxiété de nos temps. Des couleurs pastel, soigneusement satinées, deviennent des nuances contrastées, mais la ligne caractéristique de Sossi est toujours vers le haut: symbole positif d’espoir.

Alissa THOR  (France)

Née à Paris en 1974 vit et travaille entre Paris et Rouen. Des études en Lettres et Philosophie, 12 ans comme bibliothécaire à l’Éducation Nationale, elle se consacre depuis 2011 à la peinture et à l’écriture (poésie). Longtemps «intellectuelle» elle a retrouvé après tant d’abstractions, l’exigence radicale de se confronter directement avec la matière: la peinture est son terrain d’essai idéal, agir instinctivement … reprendre son propre souffle, son propre rythme son propre corps. L’Expressionnisme est bien sûr le mouvement qui lui “parle” le plus. Alissa Thor est une artiste française exigeante et multidisciplinaire. Une enfance passée à voyager aux quatre coins du globe, puis un retour en France, à Paris pour les études et plus tard à Rouen. Ce parcours multiculturel l’a rendue aujourd’hui poète, dessinatrice, artiste engagée mais son élément de prédilection est : la peinture. Son art vise à faire remonter en vous toutes vos émotions, à vous choquer, à vous faire exprimer. Ses portraits, parfois esquissés, parfois très nets, réussissent avec leurs regards captivants à vous sortir de votre zone de confort. Les œuvres proposées font aussi partie de l’exposition « sorcièr.e.s », une ligne très moderne en mettant en avant des questions telles que l’avortement et le féminisme radical. Comme souvent dans ses huiles, la forme peut contredire  le fond et introduire des questionnements et une dose d’humour ou d’ironie. Chaque tableau se regarde individuellement mais aussi comme un ensemble : les sorcières sont encore bien vivantes aujourd’hui!

Fulvio TORNESE (Italie)  

Né en 1956 à Lecce, formation artistique à l’atelier du peintre et graphiste Giancarlo Moscara, école d’art puis diplôme en architecture à Florence. A l’Université du Salento, il réalise de nombreux projets pour les bibliothèques et les musées de l’Université; depuis 2009, il fait partie du Conseil provincial de l’Ordre des Architectes de Lecce. Sa recherche artistique est axée sur paysages urbains et fragments de villes imaginaires, grâce à des techniques traditionnelles et innovantes. Après le succès de son exposition solo à Barcelone, (2019) ses toiles grand format participent en 2011 à la 5ème édition du Festival international d’art contemporain Art Museum à Pékin. Ses œuvres exposées par Monteoliveto Gallery font partie de collections publiques et privées.

Christiane TURECZEK (Autriche/Suisse)

Autrichienne de naissance, suisse d’adoption, après des études d’allemand, de médecine, d’histoire et de droit, elle a suivi divers cours de sculpture: une année de travail dans la fonderie d’art Bellform, dans le canton de Zoug, lui a donné une connaissance approfondie de la fusion en bronze.Mais c’est au cours de son séjour de trois ans à Sifnos, en Grèce, que Christiane transforme sa façon de créer l’art en mettant au point une nouvelle technique qui aboutit par la suite au Land art et à des installations. Ses œuvres naissent et se forment grâce à des matériaux d’origine naturelle tels que le bois, le corail ou la pierre, matériaux ‘rencontrés’ et collectés lors de longues promenades sur les plages ou au bord de rivières.
Christiane Tureczek est une artiste sculptrice Autrichienne qui mêle l’art à la Nature. Ses créations en bronze épousent les formes d’éléments que l’on peut trouver dans la vie de tous les jours mais qui lui parlent d’une façon péculière. Son imagination et sa technique « animent”, donc, ces objets d’une vie nouvelle. De là naît la série des “Sorcières”, un projet très central dans son corpus. L’artiste traite aussi la sculpture d’une approche plus classique. Une approche, donc, totale à la sculpture du métal.

ASTRID CHARLOTTE WINTGENS, (Germany)

The artwork with the title summerwine captures impressions of a wine fest in Sanary-sur-Mer, southern France. The festival focuses on rosé wine andis also a good opportunity to explore local heritage and craftsmanship. I tried to combine my photographic experience in the charming provencal street with a technique called mixed media. Here you add a layer of wax on top of your pictures and scratch it off or extend it in order to highlight certain aspects. Essential in my work is always the interplay of colors and emotions. In this case the pink/red rosé tone creates a feeling of joyfulness and lightness.

Johanna WRAY (Pays-Bas)

Johanna WRAY, née aux Pays-Bas, vivant et travaillant au Canada, crée des portraits de personnes dans leurs occupations quotidiennes en utilisant les techniques traditionnelles des maîtres avec une touche contemporaine. Un travail de nature contemplative qui dégage une atmosphère de calme et de douceur, ce que l’artiste ressent lorsqu’elle peint.